À quoi bon lire la Bible...!

Texte proposé par une grande amie de Bernard,

Mme Lydie Vanroose, de Belgique.

 

Il habitait une ferme dans les montagnes du Kentucky avec son petit-fils.

Chaque matin le grand-père s'asseyait à la table de la cuisine pour lire un extrait de la Bible.

 

Son petit-fils voulait être juste comme lui et essayait de l'imiter de toutes les façons qu'il le pouvait.

Un jour le petit-fils demanda:

- Papy ! J'essaie de lire la Bible juste comme toi mais je ne la comprends pas, 

et ce que je comprends je l'oublie aussitôt que je ferme le Livre. 

À quoi ça sert de la lire ? 

 

Le grand-père s'arrêta silencieusement de mettre du charbon dans le four et répondit :

- Prends ce panier de charbon et amène-moi un panier d'eau de la rivière.

 

Le garçon fit comme il lui avait été dit, mais toute l'eau coula 

avant qu'il ne soit retourné à la maison.

 

Le grand-père rit et dit :

- Tu devras aller un peu plus vite la prochaine fois !

 

Et il le renvoya à la rivière avec le panier.

Cette fois le garçon courut plus rapidement, mais une fois encore le panier était vide 

avant qu'il n'atteigne la maison.

Hors d'haleine, il dit à son grand-père que c'était impossible de porter de l'eau dans un panier

et il alla chercher un seau.

 

Le vieil homme lui dit :

- Je ne veux pas un seau d'eau; je veux un panier d'eau. Tu ne vas pas assez vite.

 

Et il sortit pour regarder le garçon essayer une fois encore.

 

A ce moment, le garçon sut que c'était impossible, 

mais il voulait montrer à son grand-père que même s'il courrait aussi vite qu'il le pouvait 

l'eau s'écoulerait avant qu'il ne soit retourné à la maison.

Le garçon plongea le panier dans la rivière et courut très vite, 

mais quand il atteignit son grand-père le panier était encore vide. Essoufflé, il dit :

 

-  Tu vois Papy, c'est inutile !

-  Donc, tu penses que c'est inutile ?

 

Puis le vieil homme ajouta: "Regarde le panier...".

 

Le garçon regarda le panier et pour la première fois il se rendit compte 

que le panier était différent.

D'un vieux panier de charbon sale, il était devenu un panier tout propre, 

à l'intérieur comme à l'extérieur :

 

- Fiston, c'est ce qui se passe quand tu lis la Bible.

Tu ne peux pas comprendre ou tout te rappeler, mais quand tu la lis

tu changes ton intérieur et ton extérieur. C'est le travail de Dieu dans ta vie.

 
En textant...

 

 

Si tu veux parler à Dieu,
arrête-toi, choisis un endroit calme, 
et parle-lui.

Si tu veux le VOIR, 
envoie-lui un TEXTO en conduisant...

 

Attribuée à Einstein

et citée par Claude Lelouch

dans Le Devoir:


"Le hasard, c’est Dieu 

qui se promène incognito".

 
En mémoire...

Des amies et autres lecteurs des Railleries ont proposé de publier, de temps à autres,
des textes fidèles à la manière de notre ami Bernard.
Personne ne prétendra à "la succession", ne vous inquiétez pas.
Son style, la source de son inspiration,
son ironie parfois piquante mais sans méchanceté sont irremplaçables.

Surveillez donc les nouveaux textes à venir!