Septambre  
  Non, ce n'est pas une faute de frappe  
 ni d'orthographe ! La venue du mois de septembre apporte toujours une période d'ombres que la couleur des feuilles ne parvient pas à iriser ...

1- Ombre des jours plus courts du soleil de plus en plus paresseux et pressé d'aller se coucher !

2- Ombre d'un nouveau genre des arbres fatigués d'avoir imprimé des tas de feuilles et partant à leur tour en vacances en nous les envoyant par la tête déchirées et froissées !

3- Ombre des oiseaux las de notre piètre compagnie et volant par milliers pour passer leur hiver dans le sud !

4- Ombre du travail me replaçant un carcan étouffant préoccupé de productivité et autorisant seulement quinze minutes pour absorber un café infect !

5- Ombre des autobus scolaires appelés " péril jaune ", ponctuant d'arrêts la circulation automobile déjà peu fluide !

6- Ombre des plants rentrant à l'abri du logis avec leurs caravanes d'araignées et de pucerons !

7- Ombre des pluies et nuits froides remettant en service tout un arsenal d'accessoires encombrants.

8- Ombre de ... (non ! il me faut arrêter à " sept "!)


Que faut-il faire alors ?

Savoir changer sept-embre de sept-ombre en sept-ambre ...

  Ambre, de ton jaune doré,
  tu illumineras alors mes ombres
  pour les transformer en joie éblouissante
  de fraîcheur et de pureté ...