Humeur ou humour ?

" L'humour est une déclaration de dignité, une affirmation de la supériorité de l'homme sur ce qui lui arrive " Romain Gary

         Un bon jour, à la suggestion d'un ami, j'ai entrepris de mettre les textes de la rubrique " Raille ... ou déraille ... " sur Internet, ne sachant trop quelle serait la portée d'une telle initiative. Je n'en sais rien de plus aujourd'hui, sauf que de temps à autres je reçois des commentaires par courriel. J'en déduis qu'au moins certains ont la curiosité de visiter le site et que sa teneur suscite des réactions diverses, selon leur humeur ... ou leur humour.

             En voici un exemple :


            "Je dois tout simplement vous féliciter! En fait de site religieux, je crois que vous avez la meilleure méthode : l'humour. Quand quelqu'un rit, il a la bouche ouverte, donc prêt à avaler. C'est la méthode que j'ai essayé de pratiquer.
               Malheureusement, j'ai déplu à quelques "bien pensants ". Pourquoi appelle-t-on " bien pensants " les gens qui justement ne pensent pas ou ne pensent plus? Mille félicitations et plus encore ... "                           (Raymond-M. Cloutier, S.J.)


     Certes les commentaires reçus ne sont pas toujours aussi élogieux, mais toujours j'en retire une orientation intéressante et parfois des propositions de sujets à traiter. Je crois atteindre un objectif valable en invitant le lecteur éventuel à se questionner et à réagir. Souvent à son insu, ce dernier me conduit à m'interroger moi-même.

        Plus fermement que jamais je persiste à croire que le Christ était un homme profondément humoristique et qu'il continue à être le Dieu qui aime le rire de sa créature et souvent y joint le sien.

      Quant à cette créature, c'est une question
      d'humeur ... et d'humour   !