Pour la vertu!
"To be or not to be, that is the question"
                    Hamlet - Shakespeare
Je suis un fumeur invétéré et invertébré! Cela fait partie de mon héritage génétique: je revois encore mon grand-père frotter son allumette de bois sur sa pipe de plâtre et tirer de son "tabac canadien" de grosses bouffées qui avaient le don de m'extasier plutôt que de m'asphyxier. J'ai pris la relève avec la cigarette moins encombrante d'autant plus que la pipe de plâtre ne se retrouve que dans les musées.

Je m'ouvre donc un paquet de cigarettes sans même voir les sages avertissements de "Santé Canada" lus seulement par les non-fumeurs pour accroître leur vertu et leurs arguments antitabagistes. Mais le paquet posé sur la table, je m'amuse à regarder quelle cause va me faire mourir cette fois-ci et je suis alors frappé par la teneur du message:

"La fumée du tabac cause chez les non-fumeurs
des maladies pulmonaires mortelles".


Ce n'est donc pas moi qui suis en danger de mort mais bien ceux qui se privent de fumer!

Sans pousser le sadisme jusqu'à me dire que je devrais fumer de plus en plus pour me débarrasser de tous ces sectaires anti-fumeurs, j'ai reconnu la vieille tactique consistant à culpabiliser l'autre pour se justifier soi-même. Jusqu'à maintenant, si tu fumais, tu étais un paria, un interdit, un "minus habens", un suicidaire digne des pires poursuites de l'Inquisition ressuscitée de ses cendres —ou de celles du tabac, je ne sais trop!— Mais désormais si tu fumes tu deviens un meurtrier!

Trop, c'est vraiment trop! On dit que "le ridicule tue"... probablement autant que la fumée du tabac! Nos voisins du sud, pourtant pas plus intelligents que nous, ont compris que la vertu ne s'acquiert ni par la peur ni par la menace. Leurs avertissements antitabagistes incitent davantage à la réflexion. - À titre d'exemple: "Les dangers de maladies pulmonaires augmentent avec l'usage du tabac" - Qui sait ? Si je voyais sur mon paquet de cigarettes le même slogan qu'on a déjà utilisé dans une campagne contre l'alcool au volant: "La modération a bien meilleur goût", peut-être aurais-je davantage le goût de la mesure et que je diminuerais de moitié ma consommation tabagique journalière pour devenir du même coup un demi-meurtrier!

Car, croyez-le ou non, moi aussi je suis pour la vertu !