RESPIRONS L'ÉTÉ !

Dernièrement arrivait dans mon patelin une famille venant de la "grande ville" et pour eux, comme ils me le racontèrent, ce fut l'emballement d'une redécouverte sensationnelle:la couleur du ciel. Ne comprenant pas exactement ce qu'ils voulaient signifier, ils m'expliquèrent...

         "Là d'où nous venons, par temps ensoleillé le ciel est clair mais les nuages et le fond du ciel ont une teinte grisâtre, un peu comme si nous les regardions à travers une vapeur diffuse. Mais ici nous avons redécouvert la vraie teinte du bleu-ciel et le blanc ouaté des nuages. C'est extraordinaire!"

         J'en suis demeuré tout ébahi, tellement je ne m'étais jamais arrêté à cet environnement auquel je suis habitué. Et depuis ce jour, j'apprends à savourer la nature qui m'entoure.

         Moi aussi, j'ai apprécié le bleu et le blanc du ciel, j'ai appris à écouter dans le soleil levant le premier chant du merle et l'envolée de l'hirondelle qui sort du nid, au midi le croassement étrange de la corneille et le chant plaintif de la tourterelle triste et, dans le soir tombant, le cri rauque de l'engoulevent d'Amérique. J'ai admiré la fleur rose du chèvrefeuille et respiré à pleins poumons l'arôme du lilas terminant sa floraison annuelle. J'ai pris plaisir à cueillir un pissenlit pour en saisir toute la complexité. Je me suis même attardé aux ébats rocambolesques de l'écureuil roux qui me côtoie depuis quelques saisons sans se plaindre lorsque j'oublie sa provision d'arachides. Et tout cela dans la cour même de mon logis! Alors me revenait à l'esprit ce que l'on m'avait appris jadis:
                        "Le scout voit dans la nature l'oeuvre de Dieu:
                         il aime les plantes et les animaux".

         J'ai maintenant hâte de prendre des vacances pour aller me plonger dans la nature sauvage de la forêt. S'il y a tant de choses merveilleuses à redécouvrir en pleine ville, que de joies m'attendent là où l'homme n'a pas érigé son béton.

        "Dieu constata que tout ce qu'il avait fait
          Était vraiment une très bonne chose.
          Le soir vint, puis le matin..."
                Gen, 1 - 31