Sauve qui peut !

À l'époque où les ponts étaient encore rares sur le fleuve, Jacques travaillait comme passeur. Avec son canot, il faisait traverser les gens d'une rive à l'autre contre quelques pièces de monnaie.

Un jour, un professeur, les bras chargés de livres, prit place dans l’embarcation. Jacques lui souhaita la bienvenue et parla avec lui de choses et d'autres. Le professeur se rendit compte que son navigateur ne maîtrisait pas bien la grammaire, et que sa façon de parler n'était pas très recherchée. Il lui demanda :
- Mon ami, n'es-tu jamais allé à l'école ?
- Non, lui répondit timidement Jacques en continuant de ramer.
- Alors, mon ami, sache que tu perds la moitié de ta vie.

Jacques fut vexé mais garda le silence.

Lorsque le canot fut parvenu au milieu du fleuve, un courant rapide le renversa, et les deux hommes se retrouvèrent à l'eau, assez loin l'un de l'autre. Jacques vit le savant qui se débattait pour ne pas se noyer.

Il lui cria :
- Est-ce que tu as appris à nager, professeur ?
- Non, répondit-il en continuant à se débattre.
- Alors, mon ami, tu perds toute ta vie !