Dans la cendre... 
   Un regard dans mon cendrier me rappelle que je ne suis pas en progrès dans mes résolutions du début de l'année, en dépit de la fameuse semaine sans fumée, où on a bafoué, à coup de coûts défrayés par l'État, mes libertés individuelles. On m'a servi une foule de raisons pour me faire oublier la rencontre sur l'entente défumeuse de Kyoto, où le Canada lui-aussi a d'ailleurs reculé malgré ses bonnes résolutions "chrétiennes".

    Et voici qu'une autre histoire de cendre m'oblige à reprendre encore une fois des résolutions que je ne tiendrai probablement pas plus que les précédentes. Mais cette fois-ci, c'est plus sérieux, car si je ne bouge pas au "Mercredi des cendres", je risque de passer pour un "non pratiquant!"
    Le carême, c'est devenu embêtant, car on a enlevé le jeûne et l'abstinence, et "ne pas manger de bonbons" est passé de mode. On préfère les croustilles, avant de les voir se faire taxées par les attaquants de la mal bouffe, cette deuxième obsession sociale des spécialistes. J'ai même entendu à la radio que leur prochaine cible serait le yogourt.
    Après plusieurs recherches, je crois avoir trouvé un domaine où les chasseurs de sorcières n'y pourront rien, et que je pense être capable de tenir ma "résolution du carême".

Voici ma découverte...
"Rappelle-toi...
  • Que si un rien fait souffrir, un rien aussi fait plaisir...
  • Que tu peux être semeur d'optimisme, de courage, de confiance...
  • Que ta bonne humeur peut égayer la vie des autres...
  • Que tu peux, en tout temps, dire un mot aimable...
  • Que ton sourire non seulement t'enjolive, mais qu'il embellit l'existence de ceux qui t'approchent...
  • Que tu as des mains pour donner et un coeur pour pardonner."                                                                   Thomas Merton