L'homme masqué

        Je donne l’impression d'être plein de confiance et de tranquillité, de n'avoir besoin de personne. Sous ce masque, il y a le vrai moi : confus, craintif, isolé. Ce masque me protège du regard qui voit.  Je bavarde avec toi, je te dis tout ce qui m’est rien, et rien de ce qui m’est tout.

           Essaie d’entendre ce que je ne dis pas. J’ai vraiment envie d’être sincère, vrai, spontané, d’être moi-même. Mais il faut que tu m’aides, il faut que tu me tendes la main.
              Chaque fois que tu es bienveillant, doux et encourageant, chaque fois que tu t'efforces de comprendre par véritable intérêt, mon coeur a des ailes. Des ailes très faibles, mais enfin des ailes. Par ta sensibilité, ta sympathie, ton amitié, toi seul peux me libérer de l’ombre de mon incertitude, de ma prison solitaire.
          Cela n’est pas facile pour toi, car plus tu m’approches, plus je me défends. Mais on dit que l’amour est plus fort que tout. C’est en lui qu’est mon espoir, mon seul espoir.
Qui suis-je ?
Je suis quelqu’un que tu connais :

Je suis chaque homme,
Chaque femme que tu croises...

Je suis aussi toi-même.