Entre les branches

( Dieu questionne François d'Assise sur sa nature )

-François, ami de la nature, peux-tu me dire ce qui se passe en bas avec les pissenlits, la chicorée et toutes les fleurs que j'ai dispersées il y a des siècles ? J'avais planifié un jardin sans entretien. Ces plantes poussent partout et attirent papillons, abeilles et oiseaux. Je rêvais d'un jardin multicolore, mais tout ce que j'aperçois, ce sont des rectangles verts.

- Ce sont les hommes, Seigneur. Ils ont qualifié vos fleurs de mauvaises herbes et les ont remplacées par du gazon.
- Du gazon ? C'est peu coloré ! Ça n'attire que des vers blancs, des pyrales et des punaises et c'est sensible aux changements de température.

- Seigneur, ils dépensent beaucoup pour faire pousser ce gazon et le garder vert. Ils appliquent des engrais et ils empoisonnent les autres plantes qui poussent dans leur gazon.

- Mes pluies font pousser le gazon. Ils doivent apprécier ça !

- Non Seigneur. Ils rouspètent et ils coupent le gazon parfois deux fois par semaine.

- Ils le coupent ? Pour en faire des balles, comme ils le font pour le foin ?

- Pas vraiment Seigneur. Ils ramassent l'herbe coupée dans des sacs et ils payent pour qu'on vienne les ramasser.

- Voyons donc ! Tu me dis qu'ils fertilisent le gazon pour qu'il pousse plus vite. Et quand il pousse, ils le coupent et payent pour s'en débarrasser ?

- Oui Seigneur.

- Alors ils doivent être contents quand arrive la sécheresse.

- Vous n'allez pas me croire Seigneur, mais quand le gazon pousse moins vite, ils sortent le boyau d'arrosage pour continuer à le couper et remplir des sacs.


- C'est insensé ! Au moins ils ont conservé quelques arbres qui font des feuilles pour l'ombre en été et un tapis protecteur en hiver. En se décomposant, les feuilles nourrissent le sol. C'est mon recyclage naturel dont je suis fier.

- Tenez vous bien, Seigneur ! Les hommes ont imaginé un autre cycle. Dès que les feuilles tombent, ils les ramassent, les mettent dans des sacs et payent pour s'en débarrasser aussi.

  - Mais voyons donc ! Comment font-ils pour protéger les racines des arbres en hiver et conserver l'humidité du sol ?

  - Après avoir jeté les feuilles, ils achètent quelque chose qu'ils appellent du paillis. Ils le mettent autour des arbres pour remplacer les feuilles.

- Ah ? Et où vont-ils chercher ce paillis ?

- Ils coupent des arbres et les réduisent en petits copeaux.

- Arrête, François !  Mon monde est vraiment fou !