Parlement...

Lors d'une élection fédérale, pour les uns c'est le triomphe délirant, pour d'autres une défaite amère, et pour nous tous le retour à "du pareil au même"...

Habituellement, personne n'a à voter pour des choix de société ni pour des idéologies de nature à améliorer notre vie quotidienne. Comme toujours, on se perd dans des discours sentant la "galette brûlée" et on assiste à une bataille de sondages, de publicité, de charme, de partisanerie, de dénigrements, de coups bas, de fraudes camouflées, et j'en passe. Voilà la marque de notre démocratie, où le petit peuple se laisse berner en croyant poser le geste noble de choisir ses défenseurs du bien commun..

Et la chanson vieille comme la lune va recommencer: on verra nos journalistes à l'affût des petits scandales, des maladresses parlementaires, des incompétences des uns, des subtilités tortueuses des autres, et on nous en mettra plein la vue... jusqu'aux prochaines élections.

Et vive le "jeu" de la démocratie camouflée! Quand on regarde la vie politique de notre pays depuis les vingt dernières années, on pourrait résumer le tout dans le seul mot :


Parle...ment...!