Les pieds dans la névasse
         Ne cherche pas dans ton dictionnaire!

         C'est un mot nouveau, accepté officiellement par les spécialistes de la langue française, mais qui ne figure pas encore dans des volumes pourtant récents.

         Mais c'est quoi ça? Ça ressemble à "mélasse" et ça semble dégueulasse! Ça l'est vraiment, car c'est tout simplement l'expression juste pour désigner ce qu'on appelait jadis la "slotche" et que des puristes rendaient par le mot "gadoue", terme impropre d'ailleurs (dans les deux sens) et qui désigne un mélange de terre détrempée, mais où il n'y a pas un grain de neige dedans !

       Nous voilà enfin avec un vrai mot pour décrire ce mélange de neige fondante, de calcium et de saletés engendré par nos hivers québécois: la "névasse"!

       Mais pourquoi parler de névasse? Simplement parce qu'actuellement nous avons les deux pieds dedans, un peu comme la samaritaine au puits de Jacob. Nous aussi, nous avons besoin d'une "eau vive" qui étancherait définitivement notre soif de soleil.

     Aurons-nous l'audace de dire au Christ: 
   "Seigneur, donne-la-moi, cette eau 
    de vérité, de liberté,
    de justice et d'amour..."