Renard ou tigre ?
       Un homme qui se promenait dans la forêt aperçut un renard qui avait perdu les pattes et il se demandait comment il survivait. À ce moment, il vit survenir un tigre avec une proie dans la gueule. Le tigre mangea tout son soûl et abandonna le reste de la viande au renard. Le jour suivant, Dieu nourrit le renard par le truchement du même tigre. 

        L'homme commença à s'émerveiller de la grande bonté de Dieu et se dit: "Moi aussi, je vais tout simplement m'installer dans un coin, en me fiant totalement à Dieu et il me procurera tout ce dont j'ai besoin." Ce qu'il fit pendant plusieurs jours, sans que rien ne se produise. Et le pauvre bonhomme était pratiquement à l'article de la mort quand il entendit une voix lui dire: "Ô toi, qui es sur le chemin de l'erreur, ouvre les yeux à la vérité! Suis l'exemple du tigre et cesse d'imiter le renard handicapé."   -  Sa'di


          Cette fable arabe dépeint bien notre société accrochée à l'État providence. Il est étonnant de voir les industries tout comme le simple citoyen en appeler aux ressources gouvernementales pour régler tous leurs handicaps physiques, économiques ou moraux. 
          Et l'État, pas plus intelligent, s'insinue dans tous les domaines problématiques, sans même avoir demandé aux personnes concernées de tenter elles-mêmes des solutions. Que d'enquêtes, de commissions d'étude, de sommets a-t-on tenus pour en arriver bien souvent à des cul-de-sac, car tout le monde veut jouer au "renard handicapé" sans savoir si un jour le tigre a cessé de trouver des proies.
         Quand allons-nous cesser de jouer au renard boiteux
                  et allons-nous manger un peu de "tigre"...?

"Aide-toi... et le ciel t'aidera !"