Riche et célèbre!

     D'après les experts du bureau fédéral de la statistique, le Canadien moyen vaut 85,000$, soit une augmentation de 2,000$ par rapport à l'année dernière. Je ne savais pas que je m'étais enrichi à ce point, surtout si je regarde mon compte en caisse et la pile effarante des comptes qui s'accumulent sur mon bureau. A chaque paie, c'est le tirage habituel, tout comme à la loto, pour savoir qui sera cette fois-ci l'heureux gagnant d'un acquittement de dette.


      Et je ne parle pas de toutes ces fantaisies du fisc qui multiplie ses tentacules pour s'enrichir! Sa dernière trouvaille est d'obliger un travailleur autonome à verser des cotisations pour l'employé, c'est-à-dire lui-même, et également la part pour l'employeur, encore lui-même! A ce rythme-là, je ne comprends pas facilement que je deviens de plus en plus riche...  Les mêmes études statistiques démontrent également que l'an dernier fut une période record de faillites personnelles. Je suppose qu'il doit y avoir une savante explication à cette contradiction, mais ne cherchez pas à comprendre... c'est un mystère de la statistique.






     Mais je suis vraiment "riche et célèbre"! Ce mystère-là n'appartient pas aux savantes études humaines. Il est de la tendresse de Dieu lui-même, qui n'exige ni cartes de crédit ni compte en banque... Ne lit-on pas dans le prophète Isaïe:

"N'aie pas peur, je prends en main ta cause,
Je t'ai pris à mon service, tu m'appartiens.
C'est que tu as du prix à mes yeux,
Tu comptes beaucoup pour moi et je t'aime" (Is 43, 1-4)

C'est vrai que je vaux 85,000$...

et beaucoup plus encore!