Les garderie sont classés parmi les "services essentiels" de notre société.  Comment veux-tu pouvoir payer ta maison, tes autos, tes taxes, tes impôts et tes cartes de crédits si tu restes à la maison pour garder ton enfant...? J'allais dire "tes" enfants, mais le pluriel serait peut-être vieux jeu !

        Le truc le plus simple serait  de ne pas faire d'enfant, mais  cet  objet vivant fait parti de  tes besoins émotifs. Ta soif viscérale de pouvoir tenir un "toutou vivant" dans tes bras, de te laisser cajoler par lui et de te faire appeler papa ou maman, est nécessaire à ton équilibre affectif. Tu peux  le gâter, lui donner tout ce qu'il veut, en retirer des "mamours" et des mots tendres et candides. 

       Plus tard, à l'âge de l'ado, tu verras bien... D'ailleurs, il y aura toujours l'école pour lui s'il ne décroche pas,  et le "psy" pour toi... En attendant, vive la garderie, cette aire de stationnement moderne pour enfant en congé de parents ou pour parents en congé d'enfant!

        Dans des  milieux sérieux, on parle de débuter l'école dès l'âge  de trois ans. Voilà une vraie solution. et les éducatrices en services de garde n'auraient plus à revendiquer un salaire équitable puisqu'elles seraient intégrées au système de l'Éducation. 

          Quant aux trois premières années, la garde des bébés pourrait être assumée par les foyers d'accueil, ces stationnements réservés aux grands-parents.

       À bien y penser, il y a toujours des solutions  quand on veut se donner la peine de "dérailler"...