PIEDS DANS L'EAU...

Avril, mois de renouveau s'ouvrant par le fameux "poisson d'avril", souvenir du temps où l'année commençait à cette date. C'est le mois où l'on peut chanter la vieille rengaine de notre jeunesse:

"Un pied dans l'eau, et l'autre dans la rivière,
  Un pied dans l'eau et l'autre dans le ruisseau".

Tu ouvres cette période de l'année dans la fonte des neiges et tu la termines en astiquant tes agrès de pêche pour la truite qui t'attend et te défie. C'est vraiment le temps de la "fièvre du printemps".

Ce n'est pas un hasard si ce temps commence par un poisson. La faune marine nous apporte multitudes de signes de liberté, d'espace, de vitalité, et quand l'homme tente de troubler cette quiétude, on connaît toutes les astuces qu'il doit utiliser et pour lesquelles les fabricants de "mouches" tirent d'ailleurs profit.

Et si ce mois devenait pour toi le temps d'apprivoiser cette vie nouvelle que la nature t'apporte gratuitement, véritable don de Dieu. Le temps pascal que nous vivons dans la ligne d'un Christ ressuscité, c'est une invitation personnelle qui t'est lancée:

"Chantons la vie nouvelle, l'aube renaît de la nuit:

Jésus nous fait revivre: Alléluia!"

L'écrivain russe Dostoïevski, à travers les chemins tortueux du bagne, de la maladie, des drames matrimoniaux, avait découvert dans la souffrance et les humiliations le sens véritable de son existence, et il nous laissait cette phrase sublime qu'on devrait écrire sur les panneaux publicitaires aux croisements de nos routes: