Passage
 
Je suis debout au bord de la plage.
Un voilier passe dans la brise du matin
 et part vers l'océan.

Il est la beauté, il est la vie.
Je le regarde
jusqu'à ce qu'il disparaisse à l'horizon.

Quelqu'un à mon côté me dit:
 "Il est parti!"
... Parti vers où?

Parti de mon regard, c'est tout!
Son mât est toujours aussi haut,
Sa coque a toujours la force
de porter sa charge humaine.

Sa disparition totale de ma vue
est en moi, pas en lui.

Et juste au moment 
où quelqu'un près de moi dit:
"Il est parti!"

il y en a d'autres qui,
le voyant poindre à l'horizon
et venir vers eux,

s'exclament avec joie: 
"Le voilà!"

        William Blake

     En cette fête du travail, respirons les derniers vestiges de l'été en nous rappelant ces compagnons de travail que nous connaissons et apprécions. Par contre, certains nous quitteront, soit pour leur retraite, pour un autre emploi où tout simplement parce que leur travail humain est définitivement achevé.

      Travailler, c'est participer à l'oeuvre de création de Dieu,  avec ce que nous sommes d'habilité et de savoir. Mais viendra nécessairement le soir de la vie où les forces s'estompent et l'oeuvre s'achève. 

      Pourtant, dans ce clair obscur jaillira la lumière qui m'accueillera sur la rive: 

"Reçois le Royaume
qui a été préparé pour toi 

  depuis la création du monde"  
                                                   Mt 25 - 34