Liberté en folie!

                 La liberté, c'est quoi ?

              On en voit de toutes sortes, depuis la fameuse charte des libertés individuelles. Autant ce mot peut être respecté et respectable, autant on peut le profaner pour se  permettre les pires aberrations et folies.
             La dernière démonstration de la liberté en folie fut bien cette exhibition de personnes nues dans les rues de Montréal pour satisfaire la fantaisie d'un supposé artiste-photographe. D'après des témoignages de participants, jamais ils ne s'étaient sentis plus libres que dans cette séance collective de déshabillage.
            Nous ne sommes sans doute pas loin d'une profonde dépression sociale car nos anciens disaient que si on abusait de nos libertés, on se retrouverait "tout nu dans rue", comme ce fut le cas.
 
           Une autre façon, plus subtile celle-là, est de présenter un produit pour accroître supposément sa liberté. Récemment, dans une revue touristique respectable, on pouvait lire ( je cite mot à mot) une définition de la liberté :
"La liberté, c'est de découvrir qu'il y a une vie
après la minifourgonnette.
Et un autre des petits moments de liberté
que nous offre la vie,
c'est celui où on savoure le goût frais
de la gomme xxx".
 

         Quand Dieu a fait sa créature libre, je ne crois pas qu'il ait eu dans la tête les minifourgonnettes, la gomme xxx ou une exposition de  "fesses à l'air" en pleine rue. Que voulait-il au juste ?
          Pour Dieu, la liberté, la vraie, c'est simplement l'amour. Aimer et se laisser aimer par lui, par un choix spontané de confiance et d'abandon, tout comme le petit enfant. N'est-ce pas d'ailleurs la condition qu'il pose pour entrer dans son Royaume de sérénité et de paix.

          Pour moi, je préfère de beaucoup la liberté des enfants de Dieu à celle des mâcheurs de gomme.

            Au moins, celle-là ne perd jamais sa saveur...