Boite à pilules

- Les pilules roses... c'est pour mon foie !
- Les jaunes, c'est pour les os.
- Les bleues, c'est pour la digestion.
- Les mauves, c'est pour dormir !
- Les vertes, c'est pour mon arthrite...
- Et les blanches, là, qu'est-ce que c'est ?
- Ah, celles-là, elles sont très efficaces... ce sont
  des petites menthes !

                                             (Texte et dessin : André-Philippe Côté)

       Cette caricature de comportement chez plusieurs personnes vieillissantes m'a fait penser à toutes ces solutions miracles que nous proposent parfois des âmes et des prédicateurs bien intentionnés. J'ai toujours admiré la foi naïve de la piété populaire; mais devant la multitude de dévotions suggérées je presse le pied sur le frein de la prudence, me rappelant la célèbre phrase de je ne sais plus qui: "Entre la religion et la superstition, il n'y a qu'un pas"... à ne pas franchir!

            Les prières et les gestes de la liturgie de l'Église n'entraîne pas risque d'erreur. Il existe également des formes de piété issues de la tradition qui sont également porteuses de foi. Jésus ne disait-il pas d'ailleurs à tous ceux et celles qu'il guérissait physiquement ou moralement: "Va, ta foi t'a sauvé!" Somme toute, ce ne sont pas les objets ni les paroles qui sauvent, mais ce qui vient du coeur.

         Pour en revenir à la boite à pilules, je crois avoir trouvé des "petites menthes spirituelles".

         Le mois d'octobre est dédié au Rosaire et comme le disait la vieille dame de la caricature, je crois que toutes les prières qui forment le chapelet,

 "elles sont très efficaces..."