Découvertes risquées
     Celui qui se demande
        Ce qu'il y a en haut, ce qu'il y a en bas
        Ce qu'il y avait avant, ce qu'il y aura après
        Mieux vaudrait pour lui n'avoir pas été créé!
                                              Le Talmud - Hagigah


Cette citation du Talmud me laisse songeur...

     J'ai toujours été fasciné par la recherche et l'avancement de la science. Je me revois encore à l'école primaire où pour la première fois j'ai trempé dans la bouteille d'encre encastrée dans le coin du pupitre mon porte-plume de bois muni de sa pointe métallique pour tracer quelques mots sur le papier dans un grincement bizarre. Enfin, pour la première fois, la maîtresse, comme on l'appelait alors, nous permettait d'écrire "à l'encre" en délaissant le vulgaire "crayon à mine". Je me rappelle encore mon admiration devant cette première écriture perfectionnée! Aujourd'hui je souris de ce souvenir d'enfance en tapant ce texte sur un ordinateur perfectionné. L'évolution est vraiment merveilleuse.

     En revenant au Talmud, je trouve la citation pour le moins dépassée, à moins que...
Dieu créa les êtres humains à sa propre ressemblance; il les créa homme et femme. Puis il les bénit en leur disant: "Ayez des enfants, devenez nombreux, peuplez toute la terre et dominez-la; soyez les maîtres des poissons dans la mer, des oiseaux dans le ciel et de tous les animaux qui se meuvent sur la terre"  Gn 1,27

     Les découvertes de l'homme sont donc dans le plan créateur de Dieu qui nous invite à maîtriser les forces de sa création. Mais il y a toujours, comme dans le jardin d'Éden, la tentation de vouloir se faire l'égal de Dieu et d'aboutir à une tour de Babel!

     Jusqu'où ira le clonage, les O.G.M., la recherche nucléaire, la microbiologie, les expériences spatiales. Aurons-nous assez de réalisme et d'humilité  pour nous souvenir que si nos découvertes sont grandes, Dieu en demeure toujours, selon l'expression de Voltaire, le "Grand Horloger"! Aurons-nous la foi de Pasteur qui déclarait: "Plus j'étudie la créature, plus j'en découvre son créateur!"

     À voir nos aventures humaines, le Talmud a peut-être raison de nous mettre en garde.