Sur la tête !

     On pourrait surnommer notre époque la "civilisation des casques":

Casque de vélo - casque de moto - casque de hockey - casque de football - casque de base-ball - casque de boxeur - casque de travailleur ( en trois couleurs, selon ton grade ) - casque de soudeur - casque de plongée - casque d'écoute - casque de motoneige - casque de bain - casque de pilote de course - casque d'aviateur - casque d'armée ( variant selon le pays ) - casque bleu (ONU) - casque d'etc. Et je n'appelle pas "casques" toutes ces coiffures désignées par des noms plus nobles, comme la tiare, la mitre, la casquette de policier, la barrette, le képi, la calotte, le tricorne et la célèbre perruque de nos juges.

    Si tous ces équipements de protection méritent le nom de "couvre-chef", je m'explique mal que nos organismes soient si mal dirigés par tous ces chefs, à moins qu'ils craignent tellement de perdre la tête qu'ils se calent le casque jusqu'aux oreilles et s'en servent comme instrument de sécurité pour protéger leurs pouvoirs...

 On connaît le slogan à la mode:
       "Es-tu tombé sur la tête? Mets ton casque!"

                           J'aurais plutôt envie de dire:  
                                 
"Es-tu tombé sur un casque? Mets ta tête!"

     Peut-être que nos chefs seraient moins couverts mais le cerveau plus aéré, moins en sécurité derrière un écran mais plus disposés à fonctionner adéquatement. Le couvre-chef ne dispense pas de l'ingéniosité et du "gros bon sens". Au lieu de faire campagne pour le port du casque, faisons campagne pour
                l'usage de la tête...?