Mon premier texte de l'année!

                             Vous avez la chance unique de lire mes premières écritures de l'année ! Mais non, j'y pense... c'est mon propriétaire qui peut réclamer cet ultime honneur avec le chèque de mon loyer de janvier ! Mais qu'importe ! Comme dans les réclames commerciales, tout devient une primeur : le premier bébé, la première voiture, la première victoire du club Canadien, la première vente, les premières taxes, la première tempête de neige, etc.

       C'est drôle comme tout peut devenir premier, alors qu'il y a quelques jours,  tout était devenu dernier. Serait-ce un exemple de ce que disait Jésus:
        "Les premiers seront derniers et les derniers seront premiers"?

        Mon premier texte  veut simplement vous dire :

"On ne peut comprendre la vie qu'en regardant en arrière;
Mais on ne peut la vivre qu'en regardant en avant..."

         On entend parfois des personnes vieillissantes nous dire:
- "Tu sais, dans mon temps, il y avait... ça se passait... on était..."

     Je comprends qu'on puisse regarder avec une certaine nostalgie les événements heureux qui nous ont jadis marqués, mais il faut savoir que l'avenir nous réserve encore bien des soleils. J'avoue sincèrement ne pas déplorer notre ligne téléphonique de jadis à huit abonnés et à plusieurs sonneries et que je me suis tourné allègrement vers le portable et le courrier électronique! D'ailleurs "mon temps"
n'est-il pas celui que je vis présentement...

      Mon premier texte de l'an vient donc vous souhaiter qu'il soit rempli d'espérance.  Je ne vous souhaite pas un "Bon XXIe siècle!", qui sera d'ailleurs celui de votre mort, mais...

"Une année remplie d'amour et de paix!"