CITROUILLE

La fin d'octobre est marquée de plusieurs événements présages de jours sombres: le retour à l'heure solaire raccourcit l'ensoleillement des journées, l'absence de feuilles dans les arbres révèle leurs troncs squelettiques, les pluies froides souvent mêlées de neige fondante annoncent inexorablement la venue prochaine de l'hiver. Bref tout semble se conjuguer pour nous donner le "spleen" et nous faire sombrer dans la déprime.

        Mais dans ce décor plutôt apocalyptique apparaît soudain en lumière toute orangée une créature resplendissante de joie et de couleur: la citrouille de l'Halloween. Si on en croit la légende irlandaise de "Jack the lantern", ce fruit rayonnant remplacerait le terne navet dans lequel le fameux Jack avait enfermé Satan pour conjurer un pacte qu'il avait établi avec lui. Laissons-le se débattre avec son problème diabolique et regardons de plus près la citrouille.

C'est le fruit le plus gros, le plus rayonnant, le plus décoratif du potager, sans parler de sa saveur et de ses propriétés nutritives et médicinales. En cette fin d'octobre, la citrouille se transforme en source de joie pour les enfants petits et grands. De son pouvoir magique, elle change, pendant l'éphémère durée d'un soir, la nuit en lumière, la tristesse en joie, la langueur en course joyeuse à travers rues et maisons.
Comme pour Cendrillon, elle se transforme de nouveau en carrosse doré pour nous conduire à la transparence de la joie de l'enfant qui vous tend la main de son petit air malicieux.


Seigneur,
pendant cette saison morne,

  transforme-moi en citrouille
  pour ceux et celles
qui me demanderont

  la joie
   d'un sourire...