En as-tu besoin...
       En regardant l'autre soir un message publicitaire à la télé, j'ai ri car on affirmait tout de go :
"On a tous besoin
 d'une minifourgonnette"

Oui, surtout moi qui parcours en voiture environ vingt-cinq mille kilomètres par année, dont les deux tiers servent à me rendre et à revenir du travail. Oui vraiment, moi aussi j'ai besoin d'une minifourgonnette... pour transporter mon attaché-case!

Je comprends les fabricants de voitures d'avoir des intérêts financiers réels à nous convaincre de la valeur et de l'utilité de leurs produits. Mais de là à me dicter mes besoins, il y a une limite à ne pas franchir. Je trouve même étrange que les auteurs de cette réclame commerciale n'aient pas encore été cités en justice pour non-respect et atteinte à la liberté des droits individuels. Il y aurait sûrement matière à un excellent "recours collectif".

S'il existe une réalité bien personnelle, c'est celle de définir ses besoins et de les combler selon ses possibilités : "J'ai le goût de... ‚ça me tente de... J'ai envie de... J'aimerais ça si..."

Mais une autre réalité aussi importante devrait figurer dans la satisfaction de ses besoins personnels : les réaliser sans porter préjudice au bien commun. C'est ce que les anciens et les tout-jeunes appellent le sens de ses responsabilités... Il faudrait que ceux du "moyen-âge", ceux que l'on nomme parfois les "jeunes loups",  se préoccupent d'en faire autant...

Et pour la minifourgonnette, c'est à toi, et non au fabricant, de juger de sa pertinence sur ta route et dans ton stationnement.


...