Recette de tarte

            Nous sommes inondés d'événements plus ou moins rassurants au point qu'on se demande parfois si on peut encore circuler sans armure ou veste anti-balles... : Violence meurtrière dans des écoles - Colis explosifs déposés dans les endroits publics - Attentats à la voiture piégée - Règlements de compte à coup d'armes blanches - Poursuites judiciaires pour la moindre erreur humaine - Appels à la bombe ...

         J'avoue sincèrement, n'en déplaise aux victimes encrèmées, que ces drames sociaux me préoccupent beaucoup plus que les en-tartages de certaines personnalités publiques. Et pourtant en voyant les feuilles revenir, en admirant l'hirondelle refaire son nid, en contemplant le canard plongeant dans l'étang, je repense au chant d'Odette Vercruysse :


Lorsqu'au printemps s'ouvre une rose au jardin de l'oubli
Lorsqu'un oiseau soudain se pose sur les arbres endormis
Lorsque s'éveille la lumière en ce monde engourdi
La vie est comme une prière et mon coeur s'y blottit

    Il y a tant de fièvre en mon âme d'enfant
    Il y a tant de lèvres et de coeurs méchants
    Il y a tant de haine en ce monde mauvais
    Il y a tant de peines à consoler

Il y a tant de fièvre en ce monde, aujourd'hui
Il y a tant de rêves, tant d'espoir aussi
Malgré toutes les chaînes, il est tant d'amitié
Il y a tant d'amour à partager


Ne serait-ce pas la recette d'une nouvelle sorte de tarte à jeter à la figure de tous ceux qui croisent ma route en ce nouveau printemps?