Qui est coupable ?

     Le soleil a pris une grave décision: "Se mettre en grève"... et nous sommes en train de battre des records de "non-ensoleillement".

    Après étude du phénomène, j'ai trouvé plusieurs facteurs scientifiquement vérifiés à cet état de chose:

1- Attendu que dans notre société il n'est plus question que de coupures budgétaires au détriment du respect des personnes, spécialement des plus démunies, le soleil a décidé de démontrer clairement - entendez: sombrement - l'effet désastreux de toutes ces mesures et l'impression de grisaille qu'elles sèment dans le ciel de plusieurs.

2- Attendu que les compagnies de "crèmes solaires" ont enregistré des profits éhontés l'été dernier, suite au spectre du cancer de peau utilisé dans les réclames publicitaires, le soleil a décidé de rétablir la vérité sur le sujet et de nous démontrer ses bienfaits par la contradictoire.

3- Attendu que les sports d'hiver pratiqués par les bien nantis requièrent habituellement neige et froid, le soleil a conclu un pacte avec la pluie et le doux temps pour appuyer son action répressive.

4- Attendu que des scientifiques ont systématiquement dénigrés ses rayons U.V., le soleil a voulu rire d'eux dans sa barbe brûlée en les conduisant à des tentatives de créations artificielles de ses rayons bienfaisants. (Hydro Québec songe même à nous proposer un nouveau mode d'éclairage de nos habitations à l'aide de lumière solaire...)

En conséquence:

1- Nous devons remercier le ciel
     de ne pas nous tomber sur la tête.

2- Nous devons nous fier à la nature
     qui fait bien ce qu'elle fait.

3- Nous devons la respecter sans devenir
     des "maniaco-écolos bornés".

4- Nous devons relire le psaume 104 et le savourer lentement :
     il est une extraordinaire poésie d'action de grâce
     au Créateur du soleil !

                                                    Ps 104 ➤➤